Coin pédagogique

Le point de vue des spécialistes

Classification éducative

Apprendre en jouant

La matinée des monstres

2 joueurs + | 6 à 8 ans

Type d’intervention

• Atelier
• Sous-groupes de besoin
• Suivi individuel

Description éducative

Au « Labo-dortoir », c’est la folie chaque matin, car les monstres tentent d’échapper à la routine matinale. Les joueurs sont donc déterminés à rassembler leurs cinq monstres en premier pour remporter la partie. Pour y arriver, ils doivent sortir du bain leurs trois « Bouboules » grâce à leur sens de l’observation et leur rapidité d’exécution. Leur raisonnement logique les aidera à faire sortir du lit leur attachant « Morveux » qui ne veut qu’engloutir d’alléchantes céréales colorées. Finalement, l’espiègle « Prout » qui s’amuse à se déguiser sera démasqué grâce à la capacité de déduction des joueurs.

Pistes d’intervention

L’univers imaginaire proposé dans La Matinée des monstres suscitera certainement l’engagement des élèves dans le jeu. Le renforcement de diverses habiletés en lien avec les fonctions exécutives passera inaperçu dans un tel contexte! Chez les plus jeunes, le jeu des « Prouts » offre une belle occasion de travailler le vocabulaire en lien avec les thématiques de l’habillement et des couleurs. Au travers de ce jeu, les élèves de tous âges exerceront leur habileté à formuler des questions. En plus d’offrir une occasion de résoudre des problèmes, le défi des « Morveux » constitue une excellente initiation aux jeux de style Mastermind. Quant à lui, le jeu du « Lavoir des monstres » s’insère tout aussi bien dans un atelier, un moment de transition ou une fin de séance et permet de travailler diverses aptitudes telles que l’attention et l’observation en amenant l’élève à tenir compte simultanément de différentes caractéristiques visuelles.

On aime!

La mise en situation loufoque du jeu qui suscite l’engagement des joueurs.
Les planchettes de jeu qui favorisent la planification et la prise de décision de chacun des joueurs.
La possibilité d’adapter les défis au niveau réel de l’enfant.